ML002-02

De SulderWiki.

Sommaire

Historique court

La première sulder

L’histoire de Sulder a commencé, il y a très longtemps, très très longtemps… dans des temps reculés et oubliés de tous, sauf quelques écrits ou histoires qui se racontent depuis. Mais tout laisse supposer qu’il y aurait eu d’autres âges avant le premier que l’on connait.

À cette époque, l’univers ne se composait que d’une seule et unique planète : la gigantesque Sulder. Une planète avec des dimensions indescriptibles, de vieux récits racontent que trente étoiles tournaient autour de la planète pour l’éclairer par intermittence.

En ces temps anciens, la majorité des espèces connues de nos jours vivaient déjà sur cette planète. Pourtant, seulement deux d’entre elles régnaient en maitre absolu sur la planète. Les autres n’étaient que des esclaves ou des créatures insignifiantes.

Que ce soit les primitifs humains, elfes ou arklins… ils n’étaient pas en mesure d’agir contre les deux espèces majeures de l’époque, même en s’alliant, elles n’auraient été en aucun cas en mesure de rivaliser pour acquérir leur liberté.

La première de ses espèces majeures s’appelle : les aigles. La deuxième se nomme : les dinos.

La guerre entre les dinos et les aigles était une constante dans la vie sur Sulder en ce temps. Ces deux espèces avaient un instinct de destruction naturel envers l’autre espèce. Chacune d’elles était aussi évoluée et puissante que l’autre. Elles se livraient une guerre sans fin, sans vainqueur possible. Aucun des deux camps ne parvenait à prendre un avantage décisif.

Pourtant le conflit prit fin, ce n’est pas l’une des deux espèces qui céda, mais la planète elle-même. La grande Sulder labourée par des combats perpétuellement finit par se fissurer et elle implosa ! Entrainant dans sa destruction la fin du monde connut jusqu’à lors.

La nouvelle sulder

La première Sulder fut ainsi réduite en poussières. Tous ce qui la constituait s’échappa dans l’univers, avant de recréer la vie. L’explosion de la première Sulder porte le nom de Big Bang.

Les restes dispersés de la surdimensionnée planète donnèrent naissance à un tout un nouvel univers. Des milliards de planètes et d’étoiles apparurent dans tous les recoins de l’univers. Les anciennes espèces de la première Sulder reprirent vie aussi, mais cette fois elles étaient dispersés aux quatre coins de l’univers.

Au centre de ce nouvel univers se forma la plus massive et la plus grosse des planètes. En l’honneur de sa grandissime ancêtre, elle fut baptisée Sulder ! Même si elle porte le même nom que sa génitrice, elle est d’une taille beaucoup plus modeste que la première. La nouvelle Sulder vit naître et renaître plusieurs espèces sur son sol. Chacun prospérant tranquillement sans idée de guerre ou de destruction.

Les aigles et les dinos avaient eux complètement disparu de l’univers. Pour la première fois, les autres espèces étaient livrées à eux-mêmes.

Si la vie était calme sur Sulder, souvent comparé à un grand paradis dans l’univers. Partout ailleurs dans l’espace, des espèces se développaient, donnant naissance à de grandes civilisations, puis des empires galactiques.

La conquête de l’univers avait commencée. Les premières guerres intergalactiques éclatèrent un peu partout. Sulder fut épargnée longtemps, cependant, représentant la plus grande planète de l’univers elle attira rapidement la convoitise.

Les dieux

Malgré que la première Sulder soit réduite en particule, certaines espèces survécurent au cataclysme et gardèrent la mémoire des événements d’avant. Ce qui fut le cas pour l’espèce des Orces. Possédant plus de connaissance que les autres espèces renaissantes et surtout ayant toujours le savoir de la troisième force (l’énergie) que les aigles et les dinos utilisaient. Ils profitèrent de leur avantage pour revendiquer le titre de dieu créateur.

Chaque Orce se dirigea vers une espèce connue pour en devenir le dieu. C’est ainsi que Huma devint le dieu des humains. Arko, le dieu des arklins et ainsi de suite. Même s’ils se donnèrent le titre de dieu créateur, il n’avait absolument rien à voir avec la création des espèces de l’univers.

Ils furent surtout des guides spirituelles pour leur peuple de tutelle. La seule inquiétude des Orces étaient de voir le retour des aigles et des dinos. Car eux n’avaient pas oublié que les deux espèces étaient plus puissantes qu’eux. Cela pourrait remettre en question leur autorité de dieu auprès de leur fidèle sujet. Tant que les faibles espèces ignoraient tout du fonctionnement de l’énergie, ils pourraient continuer à jouer les dieux autant qu’il le désirait.

Dans l’univers, seul les elfes refusèrent la présence des Orces comme dieu. Déjà avancé technologiquement, il n’accordait aucun crédit à religion inventé par l’Orce venu les convertir. Pire, ils tuèrent l’Orce qui devait être leur dieu. Les autres Orces en prirent ombrages, toutefois, ils préfèrent éviter les elfes afin d’éviter que ne s’ébruite que les dieux n’étaient pas immortels.

Et puis les Orces avaient un autre problème, aucun d’entre eux n’étaient présent sur la nouvelle Sulder ! La faute à une espèce qu’il n’avait jamais rencontrée sur la première Sulder : les dragons. Eux aussi, ne croyait pas à leur prétendu pouvoir supérieur, pire, les dragons étaient aussi doté de la connaissance de l’énergie.

Les dragons de Sulder

Sulder étant la plus grande de toutes les planètes, on pouvait la voir de très loin et elle fut rapidement prise pour cible par les espèces conquérantes toujours à la recherche de matières premières pour faire tourner leur machine de destruction.

Dans cette période de grand développement, c’était surtout les elfes qui excellaient dans le domaine de la technologie, ils contrôlaient pratiquement l’univers entier, sauf les secteurs sous la protection des Orces.

Toutefois, même avec l’apport de la puissance des Orces, cela ne représentait que quelques poches de rebellions arklins et humaines principalement. Ils étaient encore trop peu avancé pour représenter la moindre menace pour les elfes.

Cependant, il y avait une planète qui leur résistait depuis toujours : Sulder. Les elfes ne parvenaient pas à y installer la moindre colonie viable. La faute à l’espèce des dragons !

Le premier dragon était né sur la nouvelle Sulder et tous les autres qui suivirent furent aussi des habitants de Sulder. Les dragons formaient une espèce puissante qui avait décidé d’assurer la protection de leur planète contre la présence de technologie. Ainsi, ils chassaient les elfes dès qu’ils en trouvaient sur leur territoire. Ils luttaient contre les Orces et leur idée de faux-dieu. Aucun peuple ennemi aux dragons ne pouvait survivre sur Sulder.

Les dragons bien que peu nombreux en comparaison aux autres espèces comptaient plusieurs milliers de représentants. Bien assez pour protéger Sulder en tout temps sans relâche.

Les trois forces

Les dragons sont de gigantesques créatures. Puissants cracheurs de feu dont la technologie avancée des elfes ne parvenait pas à percer la carapace. Pourtant les elfes étaient supérieurs en nombre et de très loin. Malgré cela, même avec l’éternité, les elfes n’auraient jamais pu gagner contre les dragons, car ceux-ci faisaient usage d’une technologie qui dépassait l’entendement des elfes. Les elfes lui donnèrent le nom de deuxième force, mais les dragons lui avait déjà donné le terme de : Magie !

Les dragons repoussaient les elfes avec seulement l’usage de leur magie. Les elfes ne la concevaient absolument pas ! Les elfes immergés dans toute leur pensée technologique ne comprenaient pas les rouages de la magie. Pour eux la magie ne pouvait être comprise car ils ne parvenaient pas à la représenter physiquement. Ils étaient incapable de maîtriser le concept, ni même reproduire le moindre sort dans leur laboratoire expérimental.

Les dragons possédaient également la troisième force (l’énergie) ce qui leur permis de repousser les Orces qui se pensaient être les seuls à maîtriser ce savoir. De nouveau peu enclin à que les espèces qu’ils dominaient découvre que leur titre de dieu n’était que usurpation préfèrent laisser Sulder tranquille jusqu’à que la situation évolue pour leur permettre de venir déferler sur Sulder.

Les maquelfs

La guerre entre les dragons et les elfes dura plusieurs milliers d’années. Les elfes gaspillèrent tout leur temps et leur technologie dans celle-ci. Ils s’enlisèrent dans un conflit qu’ils n’étaient pas capables de dominer.

Finalement le changement eut lieu au sein du peuple des elfes, une partie d’entre eux se rebella contre l’ordre en place et décida de renoncer à la technologie pour en revenir à la source : la nature. C’est ainsi que ce groupe de dissident découvrit l’usage de la magie. Ils s’éloignèrent progressivement de la technologie. Ce groupe se fit appeler les maquelfs.

Ces elfes là avaient bien compris que la magie n’avait rien de physique et qu’aucune loi ne pourrait expliquer sa conception. Toutefois, même si les maquelfs commencèrent à découvrir les secrets de la magie, ils étaient très loin de pouvoir rivaliser avec les dragons. Le peuple elfe en général se réjouissait que certains d’entre eux comprennent enfin la technologie des dragons, même s’ils ne savaient pas l’instruire aux autres.

Les elfes fatigués de cette guerre interminable décidèrent de demander de l’aide à d’autres espèces pour mettre un terme à la vie des dragons. Les Orces protégeant leur espèce, les elfes ne purent pas convaincre les autres espèces de les suivre. Les elfes décidèrent de prendre les choses en main en forçant un autre peuple à combattre à leur place. Sans leur demander leur avis, les elfes jetèrent leur dévolu sur un peuple guerrier et barbare : les arklins !

L'invasion des arklins

Les elfes pillèrent les mondes arklins, soit disant pour les enrôler, en réalité ils les prenaient en masse. C’était une forme d’esclavage. Les capturés étaient destinés à se battre pour leur esclavagiste. Les elfes fournirent armes et vaisseaux aux arklins ainsi récupérés. Ils ne les formèrent pas spécifiquement pour leur apprendre à combattre des dragons. Les elfes prenaient, transportaient et déposaient. Le reste n’intéressait pas les elfes.

Ces derniers faisaient confiances aux guerriers arklins et à leur soif de survie pour se débrouiller seul. Les arklins n’eurent donc que leurs instincts naturels pour trouver les bonnes solutions sur une planète qui leur était hostile.

Les elfes envoyèrent les arklins en masse sur Sulder avec leurs propres vaisseaux. Comme l’avait prévu les elfes, les arklins, peuple guerrier par excellence, commencèrent leur conquête de Sulder et s’empara petit à petit de toute la planète. Les dragons n’avaient pas senti l’invasion des arklins comme une véritable menace, ils se méfiaient plus des elfes et s’attendaient à une attaque de sous-traitance de leur part.

Les elfes n’avaient pas l’intention de réagir et au contraire ils continuèrent à alimenter Sulder en nouveau chargement d’arklins sans se préoccuper de la situation. Ils voulaient s’assurer que les dragons seraient exterminés jusqu’au dernier. Ils auraient ensuite tout le temps pour éliminer tous les arklins dont ils venaient de peupler la planète.

Toutefois, les elfes avaient omis un détail important sur les arklins. Ils ont la très fâcheuse tendance à se battre entre eux. La guerre contre les dragons n’était pas leur centre d’intérêt principal. Ils s’étaient fait une place sur la planète Sulder, désormais, ils recherchaient qui était le meilleur chef de guerre arklins.

Les elfes regrettèrent leur choix, mais il était trop tard. Car finalement, les dragons et les arklins apprirent à cohabiter sur la planète sans se battre entre eux.

La naissance des ténèbres

Lors des premières années de cette guerre entre les elfes et les dragons, les elfes avaient espéré gagner la guerre avec le temps car leur espérance de vie millénaire leur offrait de belle perceptive. Ils furent obligés d’admettre que leur vie était bien courte par rapport à celle d’un dragon !

Les elfes toujours fanatiques de technologie continuèrent massivement à exploiter leur connaissance pour développer des armes toujours plus puissantes. Tandis qu’une partie d’entre eux devenaient des lanceurs de sorts redoutables. Mais les elfes magiciens ne voulaient pas utiliser leur savoir contre les dragons. Le choix des arklins avait été une grave erreur. Le sort de cette guerre était en mesure de tourner, car les arklins devenaient une nouvelle force contre les elfes.

Alors que les elfes cherchaient de nouvelles armes pour tuer les dragons, une nouvelle source de problème fit son apparition. Les ténèbres ouvrirent leur premier passage vers le monde connu.

Nul ne sait vraiment à qui attribuer cette grosse erreur et très peu d’écrit historique en font référence. Beaucoup s’accorde à penser que la cause première fut les elfes et leur technologie. Les elfes ne se sont pourtant jamais attribué la faute.

Un passage fut donc ouvert entre les ténèbres et l’univers. Des démons, des nécromanciens, et autres créatures des ténèbres commencèrent à déferler en vague dans l’univers. Aucune espèce n’avait vu des créatures avec une âme aussi sombre. Même les arklins semblaient être des enfants de cœur par rapport à ce mal absolu.

Les ténèbres prirent le dessus, les elfes n’étaient pas en mesure de rivaliser. Ils mirent pourtant toute leur technologie contre les ténèbres, mais sans aucun effet. C’est dans cette période trouble que la planète principale des elfes : Etalas explosa !

Le monde des elfes fut anéanti, les survivants elfes n’étaient plus qu’une goutte d’eau insignifiante. C’est à partir de ce jour que les elfes décidèrent de ne plus accorder le moindre crédit à la technologie et de se consacrer uniquement à la nature et à la magie !

Toutefois, ce n’était pas les bonnes résolutions des elfes qui allait empêcher les ténèbres de prospérer, bien au contraire, ce n’était pas un peuple revenu à l’âge des arcs et des flèches qui parviendrait à ralentir leur invasion !

L'empire de Sumerlane

Les ténèbres se propageaient et rien, ni personne ne parvenait à les faire reculer. Comme toutes les espèces conquérantes de l’univers, les ténèbres furent attirées par la planète Sulder. Là ils rencontrèrent eux aussi les dragons qui furent les premiers à les stopper dans leur progression.

Toutefois, les dragons sentirent que les ténèbres représentaient un danger bien plus important que les elfes. Sans aide, les ténèbres pouvaient très bien les dépasser. C’est dans cette idée de protéger Sulder de l’incursion des ténèbres que l’empire de Sumerlane fut créé.

Cet empire à son origine unifiait les quatre plus puissantes espèces de Sulder et certainement de l’univers à cette époque. L’empire de Sumerlane fut fondé d’un commun accord entre les dragons, les ulders, les arknows et les arbros.

La guerre entre l’empire de Sumerlane et les ténèbres s’engagea. La guerre tourna rapidement à l’avantage de l’empire de Sumerlane. Les ténèbres furent repoussées loin de Sulder. Cependant, ils n’avaient pas encore dit leur dernier mot, les ténèbres sortirent un nouvel atout des entrailles même de Sulder : des représentants de l’espèce dinos qui avaient foulés le sol de la première Sulder.

Les dinos de l’ancien temps avaient senti la destruction proche de la première Sulder. Ils avaient placé un certain nombre d’entre eux à l’abri dans des caissons de glace capable de résister à l’explosion de la première Sulder.

Les ténèbres avaient eut vent de cette affaire. Ils sortirent des glaces plusieurs dinos qui furent corrompus pour la gloire des ténèbres. La guerre entre le mal et l’empire de Sumerlane s’équilibra quelques temps. Les dinos ne furent pas une espèce facile à maitriser pour les ténèbres et avec le temps leur influence s’étiola pour disparaitre complètement. Les ténèbres se retrouvèrent avec un nouveau peuple ennemi, les dinos.

Les quelques dinos survivants rejoignirent l’empire de Sumerlane. C’est avec la connaissance des dinos que de nombreux artefacts extrêmement puissants furent conçus. Le plus célèbre d’entre eux : l’armure de Sumerlane qui est revêtu par le chevalier de Sumerlane. A l’origine c’était l’un des dinos qui était le chevalier en question. A la mort du chevalier, les dragons conservèrent l’armure jusqu’à trouver un nouveau porteur.

C’est aussi à ce moment là que furent créées les boules de Sumerlane. Sulder fut vidé de toutes formes d’énergie utiles pour les technologies avancées. Toute cette puissance accumulée fut enfermé dans les boules de Sumerlane. Qui peuvent être comparé à des super batteries. L’important de cette action, ce fut que Sulder devenait une planète inintéressante pour les empires galactiques.

Avec l’aide des dinos, l’empire de Sumerlane continua sa lutte contre les ténèbres jusqu’à en ressortir vainqueur ! Sonetanore, le premier et le plus puissant des dragons parvint avec l’aide de sa magie à refermer le passage emprunté par les ténèbres. Mais il fut frappé d'une malédiction imposée par un sorcier des ténèbres : son fils serait fidèle au chaos ! Sonetanore donnera naissance à Agone.

Cette guerre entre l’empire de Sumerlane et les ténèbres laissa des traces. Les dragons n’étaient plus qu’une petite poignée, une trentaine de dragons volait encore dans le ciel de Sulder. On comptait presque autant de membres pour les ulders, un peu moins de dix pour les arbros. Quant à la quatrième espece, les arknows, ils avaient subi de nombreuses pertes mais pas aussi critiques que les autres. Les arknows préférèrent oublier Sulder et ses contrées, ils décidèrent de rester cachés dans leur cité des nuages et de ne plus intervenir sur le déroulement des événements sur Sulder.

L’empire de Sumerlane s’éteignit ainsi, sur une victoire absolue sur les ténèbres.

L'envol de l'humanité

Avec la fin de l’empire de Sumerlane, il ne restait plus que les humains dans l’univers. Les dragons devenus en voie d’extinction, les elfes balayés par leur propre folie technologique n’étaient plus qu’une faible espèce revenu à la nature, les arklins, bien que très nombreux, étaient dispersés et toujours occupés à se combattre en eux.

Sous la direction de leur dieu Huma, les humains se mirent également à convoiter la planète Sulder. Ils avaient déjà profité de la déportation des arklins, ainsi que de l’extinction des elfes pour s’emparer en grande partie de l’univers.

Mais les humains tout comme les arklins avaient tendance à s’auto-détruire d’abord, avant de s’occuper du reste. Même sous la conduite de leur Orce, les humains étaient séparés en des milliers d’empire qui passaient plus de temps à se battre en eux. Devant l’absence de résistance, les humains finirent par débarquer sur Sulder repoussant les arklins avec l’aide de leurs amis : les nains. Ces derniers avaient suivis les humains dans le seul but de combattre les arklins.

Un des quatre derniers peuples elfes commença à émerger de l’oubli : les maquelfs. Les plus puissants lanceurs de sorts que l’univers aient connues vinrent de ce peuple totalement converti à la magie. Les humains s’intéressèrent à cette magie, mais les elfes refusèrent de leur donnée cette connaissance tant que les humains seraient des adeptes de la technologie. Les maquelfs vinrent s’installer sur Sulder dans une unique tour nommé la tour grise. La première véritable tour de magie de la planète.

La planète Sulder s’embrasa dans une nouvelle série de conflit majeur. Les elfes, les arklins, les nains, les humains, les lézards, les amazones et les géants commencèrent à vouloir revendiquer des terres sur la planète. Les dragons continuaient à veiller qu’aucune technologie ne puisse intervenir sur Sulder. L’absence de ressource pour alimenter les technologies y contribuant énormément.

Tous les espèces en revinrent aux combats ancestraux, avec des armes blanches ou de la magie. Les elfes trop préoccupés à cacher leur magie aux humains se firent prendre à revers. Sans le vouloir ce furent les arklins qui découvrirent la magie. Les premiers chamanes firent leurs apparitions et posèrent de gros problèmes aux elfes.

Contraint par la nécessité, les elfes apprirent aux humaines les secrets de la magie aux humains pour qu’ils puissent combattre les arklins à leur place.

Dans l’espoir de se faire pardonner leur ancienne action, les communiquèrent le même savoir aux nains. Avec la découverte de la magie, les humains vivant sur Sulder se détournèrent de leur ancien empire galactique et rejetèrent les idées de la technologie. Les nouveaux peuples humains de Sulder furent fondés sur la force brute et la magie.

Après bien des guerres, une paix commença à s’installer. Chacun avait trouvé sa place sur Sulder. Les elfes avaient conquis les forêts, les nains les montagnes, les humains les plaines et les arklins dispatchés un peu partout, mais ayant en majorité les marécages et les collines.

Tous avaient abandonné la technologie pour ne retrouver que les traditions ancestrales de la guerre. Les humains étaient désormais présent sur Sulder et ils possédaient la magie, c’est eux qui avait le plus acquis des derniers conflits.

L'empire des mores

Les humains sont semblables aux arklins, non pas par leur apparence, mais par leur mentalité bestiale et primaire. Il existe des centaines d’empires humains différents qui n’hésitent pas à se battre entre eux pour le plaisir.

Si les premiers humains à avoir foulés le pied de Sulder avaient abandonné leur technologie et par la même occasion leur emprise sur l’univers. D’autres vinrent prendre leur place dans l’univers. C’est ainsi qu’un nouvel empire galactique souhaita s’installer lui aussi sur la plus grosse planète. Cet empire arriva sur Sulder sous le nom d’empire des mores.

Les humains déjà présents sur Sulder se regroupèrent sous une unique bannière : l’empire suprême. Ils ne voulaient pas voir de nouveaux humains prendre possession de leur planète. Des générations d’humains considéraient que c’était désormais la leur. La guerre entre les deux empires humains éclata.

Les autres espèces ne furent pas concernées par ce conflit et ils en furent particulièrement satisfaits de voir les humains s’affaiblirent entre eux. Espérant qu’à la fin du conflit, il n’aurait plus qu’à écraser le vainqueur pour être débarrassé définitivement des humains.

L’empire des mores continua de développer sa technologie. Il refusait l’idée de la magie qui était bani dans leur cité. Pourtant l’empire des mores continua de prospérer sur Sulder même sans la magie. La légende veut que l’empire des mores découvrit trois boules de sumerlane et qu’ils s’en servirent pour alimenter leur technologie Suldurienne. Non pas pour se battre, mais pour se défendre. C’est ainsi que l’empire des mores pu bâtir des châteaux démesurés que nul autre empire ne parvint à conquérir. Nul ne sait si la légende est vrai, mais il est certain qu’ils ont utilisé une boule de Sumerlane.

Le conflit s’équilibra entre les deux empires et les autres espèces ne purent jamais profiter de l’affaiblissement tant espéré de l’un ou l’autre.

Le temple des cinq soleils noirs

Les guerres Sulduriennes reprirent. Les elfes, les nains, les arklins et les humains se battaient pour gagner quelques kilomètres de terres supplémentaires. L’empire des mores et ses châteaux imprenables commençaient à prendre un léger avantage sur les autres empires et principalement l’empire des mores.

C’est dans ses temps troublés que la secte du temple des cinq soleils noirs sortis de nulle part. Ce temple était en réalité une école de magie regroupant que cinq sorciers ! Les cinq sorciers sont considérés comme les plus puissants de tous les temps.

Le temple des cinq soleils noirs commença sa domination sur Sulder. Ils appliquèrent les mêmes méthodes que les ténèbres : une destruction massive et sans remords. Ils vidaient et pillaient les cités les unes après les autres. Ils n’avaient pas de préférence ethnique, ils s’attaquaient à toutes les espèces sans distinction.

Ils anéantissaient les armées qui tentaient de s’opposer à eux sans le moindre effort. Les guerriers ordinaires ne pouvaient rien faire, même la technologie de l’empire des mores se révéla inefficace contre la magie du temple.

Une seule solution fut envisagée par tous les peuples de Sulder : une coalition de tous les lanceurs de sorts de la planète. L’appel fut lancé et nombreux y répondirent. Une grande armée de lanceur de sort fut ainsi levée. Des milliers de lanceurs de sorts de toutes espèces, tous empires s’allièrent pour affronter le temple des cinq soleils noirs. Des dragons, des Ulders, des arbros répondirent à l’appel. Tous, enfin presque, aucun lanceur de sort de la tour grise ne répondit à l’appel. Ils expliquèrent cela par le fait qu’ils ne furent pas mis au courant.

La grande réunification était assemblée pour détruire les mauvais sorciers. Une guerre magique d’une grande intensité éclata, des milliers de lanceurs de sorts contre cinq ! La victoire fut au rendez-vous, les cinq sorciers du temple des cinq soleils noirs furent détruits.

Cependant, cette victoire coûta très cher. Seulement quatre lanceurs de sort ressortirent vivant de ce combat. Ils furent nommés les quatre salio-mages en l’honneur de leur exploit. Les quatre salio-mages étaient : le sorcier blanc, Tatin, le sorcier de l’azur et le mage des lumières.

Toutefois, les quatre salio-mages mentirent sur leur victoire. La vérité est qu’ils n’avaient pas été en mesure de tuer le plus puissant des sorciers du temple des cinq soleils noirs. Ils l’avaient simplement enfermée dans un cristal-glace qu’ils avaient ensuite découpé en quatre morceaux. Chaque salio-mage garda en sa possession l’une des parties du cristal-glace pour plus de sécurité. Le temple des cinq soleils noirs pouvait refaire surface sur une erreur de leur part.

Les dieux de Sulder

Une courte paix suivit cette guerre magique. Chaque empire ou espèce ayant perdu des forces importantes dans ce conflit. Constatant cet affaiblissement, les Orces décidèrent de venir s’installer eux-aussi sur Sulder.

Leur égocentrisme n’étant plus à démontrer. Ils se revendiquèrent le titre de dieu de Sulder. Trop faible pour s’interposer ou trop peu nombreux, les anciennes espèces qui composaient l’empire de Sumerlane ne purent repousser cette fois les Orces.

Les dieux se Sulder se firent donc une place et imposèrent leur religion par la force et la contrainte à toutes les espèces présentes. Une île leur fut accordée avec un immense palais construit dessus. Le palais des dieux.

Les Orces étaient les seuls à posséder la troisième force avec les derniers dragons. C’est pour cette raison que les autres espèces finirent par leur reconnaitre le statut de dieu, car il possédait des pouvoirs dont même la magie ne pouvait pas égaler.

L'an zéro

L’empire des mores aurait du s’interposer pour refuser l’arrivée des Orces, étant le seul empire avec encore de la technologie, il aurait pu tenter de s’y opposer. L’empire des mores refusant la présence de la magie, il continuait à être présent dans le reste de l’univers et pas uniquement sur Sulder.

Les Orces ayant quitté leur différent peuple sous influence pour rejoindre Sulder, cela créa un vide sur les autres planètes. La conquête de l’univers reprit de plus belle et l’empire des mores comptait ne pas être mis à l’écart.

Les humains arrivent parfois à avoir des moments de sagesse qui permet de les distinguer légèrement des arklins. C’est dans cette période où tous les dieux disparurent que le conseil suprême fut créé. Ce dernier le regroupement du haut commandement de tous les empires galactiques présent dans l’univers. En dehors de Sulder qui n’est pas considéré comme une planète suffisamment avancée technologiquement.

L’empire des mores refuse d’intégrer le conseil suprême et déclare la guerre à tous les fidèles de cette institution. L’empire des mores se retrouve accaparé par une guerre loin des préoccupations de Sulder. L’empire des mores sur Sulder se contente de survivre et de subir la loi imposée par les Orces.

Sur Sulder, malgré la présence des dieux, les écoles de magie reprennent leur formation. En quelques décénnies, de nouveaux contingents de magiciens parcours les routes de Sulder, redonnant des couleurs aux différents empires de la planète. Même si la présence des Orces ne peut pas être remise en question.

Le conseil suprême, cherchant à gagner son conflit contre l’empire des mores développa de plus en plus de nouvelles armes. Les humains firent la même erreur que les elfes en leur temps. A vouloir pousser la technologie trop loin, ils touchèrent à des domaines dont ils ne maitrisaient pas toutes les conséquences.

Une nouvelle porte vers le monde des ténèbres fut ouverte. Cette fois, les ténèbres ne firent pas la même erreur. Dès que la première vague de démons et autres créatures de l’ombre surgirent, leur première tâche fut d’ouvrir toujours plus de passage entre les deux mondes. Chacun de ses nouveaux passages ne fonctionnaient que dans un seul sens des ténèbres vers la lumière.

Seul le premier, celui ouvert par les humains fonctionnaient dans les deux sens. Les ténèbres déferlèrent de nouveau dans l’univers et vinrent sur Sulder. Là sur la planète , ils parvinrent à ouvrir un passage menant de leur monde de ténèbres à Sulder directement.

L’ouverture de ce passage est notée comme étant l’an 0 pour le calendrier Suldurien. Ce n’est pourtant pas une date joyeuse dont chacun aimerait se souvenir.

Le dragon noir

Sulder ne pouvait plus compter sur l’empire de Sumerlane pour la protéger des ténèbres. Les dragons, les ulders et les arbros étaient trop peu nombreux. Sulder devait désormais espérer que les elfes, les humains, les nains ou les arklins soient en mesure de la protéger des ténèbres.

Ces derniers commencèrent à corrompre tous les espèces. Les humains donnèrent naissance à des légions de squelettes. Les nains furent forcés de construisirent de vastes réseaux souterrains, ce qui amena la construction du temple des ténèbres ou encore le réseau souterrain nommé l’enfer. Les lézards virent certains de leurs congénères muter en donnant naissance aux lézards noirs.

Les elfes et les arklins furent aussi touchés, mais pour les elfes leur âme trop tourné vers le bien ne put être corrompus entièrement. Le chaos donna naissance aux elfes noirs qui étaient plus attirés par les grandes villes humaines que par les forêts vertes des elfes. Les arklins noirs apparurent de ses mêmes transformations maléfiques. Des arklins encore plus fort et déterminés à combattre tous ce qui s’opposent à leur clan.

Dans ces premières années du calendrier, rien ne pouvait ralentir la contagion des ténèbres sur Sulder. Chaque jour, les ténèbres devenaient plus puissantes et nombreuses.

Seul les derniers dragons et ulders tentèrent enrayer la marche des ténèbres. Leur faible nombre ne fit pourtant pas le poids. Les Ulders furent réduits à un nombre ridicule. Pour les dragons, c’est Sonetanore qui s’engagea le plus dans ce conflit. Il était le seul dragon à connaitre un sortilège capable de fermer les passages des ténèbres.

Il utilisa son sortilège sur l’un des passages menant à Sulder. Mais son action attira l’attention de l’empereur des ténèbres. Ce dernier défia Sonetanore dans un combat singulier.

Le premier dragon de Sulder passa de vie à trépas. L’empereur des ténèbres récupéra le fils de Sonetanore qui était encore en gestation dans son œuf et le corrompu pour ses besoins. La malédiction qu’un sorcier des ténèbres avait lancé il y a des milliers d’années se réalisa. Le fils de Sonetanore devint un dragon agissant pour les ténèbres. L’empereur des ténèbres l’amena à son terme afin de donner naissance à Agone !

Agone fut le premier et le seul dragon noir ! Comme l’avait prévu la malédiction, Agone partagea les idées des ténèbres. Les ténèbres possédaient désormais leur propre dragon, alors que le nombre de dragon sur Sulder atteint le nombre fatidique de neuf. Les Ulders disparurent complètement de la circulation, mais on continu à raconter dans les tavernes qu’il y aurait encore quelques représentants de cette espèce cachée dans de profondes crevasses. Les arbros furent aussi exterminés, il n’en reste plus que sept.

La quatrième espèce de l’empire de Sumerlane, les arknows, toujours cachés dans leur cité des nuages, ne quittèrent pas leur cité pour défendre Sulder.

Les ténèbres régnaient en maître absolu. Seuls les Orces les dérangeaient à cause de leur maîtrise de l’énergie, mais vivant sur l’île des dieux, les Orces ne prenaient pas de place et ne dérangeaient que peu la progression des ténèbres.

L'aigle blanc

L’empereur des ténèbres après avoir tué le premier dragon et installé son fils sur Sulder, quitte la planète pour étendre son pouvoir dans tout l’univers. Il pensait que la situation de Sulder ne pouvait plus changer. Les ténèbres allaient régner en maître pour toujours sans aucune remise en question.

C’est dans les années 13 ou 14, que tout changea. Comme avait put le faire les dinos, certains aigles furent protégés de la destruction de la première planète. C’est qinsi qu’un représentant des aigles fit son retour. L’aigle blanc sortit de sa capsule de glace.

Un être mythique refit surface sur Sulder. Un représentant d’une des premières espèces de la première Sulder. Après le retour des dinos, des légendes racontaient que le peuple aigle aurait pu faire la même chose. Les légendes devinrent réalités.

Juga, surnommé l’aigle blanc, n’était pas vraiment du genre à s’endormir sur ses lauriers. L’aigle blanc n’aimait pas la présence des ténèbres. Il décida de les combattre seul ! Il ne demanda aucune aide. En moins d’un an, il écrasa toutes les forces des ténèbres présentes sur Sulder ! Aucun démon ne peut lui résister. Malheureusement, il ne possédait pas le sortilège pour refermer les passages des ténèbres.

Les Orces profitèrent que les ténèbres soient réduites au silence pour recommencer à imposer leur culte. Juga s’y opposa également. Il captura tous les Orces présent sur Sulder et les enferma pour toujours dans leur palais des dieux. Les Orces n’avaient pas assez de pouvoir pour briser la prison de l’aigle blanc.

Malgré tout, Juga décida de quitter Sulder. Pour une raison qui lui est propre, Juga rejoignit une contrée lointaine. L’aigle blanc quitta Sulder en ne laissant que sa légende derrière lui ! Il laissa aussi un héritage, vingt-trois héritiers capables de continuer à protéger Sulder pendant son absence et aussi en mesure de le rappeler en cas de besoin...

Un millénaire ténébreux

Le départ de l’aigle blanc redonna de l’espoir aux ténèbres. Cette fois, il n’y avait plus les Orces prisonniers de leur palais pour se mettre en travers de leur chemin. Toutefois, la période de l’aigle blanc permis aux différentes espèces de reprendre le dessus et de former de nouvelles générations de lanceurs de sort.

Pendant plus de mille ans, Sulder ne fut pas la main mise des ténèbres. Des guerres eurent lieu en permanence, principalement contre les ténèbres, mais aussi entre les empires existants. Durant cette longue période, nul ne vint à prendre un avantage décisif.

L’empereur des ténèbres toujours occupé avec le reste de l’univers envoya un de ses sbires pour reprendre le contrôle de Sulder. C’est ainsi que Chaoticas, un démon de grande envergure, fut chargé de cette tâche. Chaoticas eut bien de la difficulté à se faire une place. Les destructions massives de l’aigle blanc n’avaient laissés que peu de troupes des ténèbres. Toutefois, il restait encore un allié de poids sur Sulder pour les ténèbres.

Agone le dragon noir sorti de l’ombre. Il avait fui dans les profondeurs de Sulder à l’arrivée de l’aigle blanc évitant ainsi d’être anéanti. Agone ruminait sa vengeance et préparait un plan machiavélique pour conquérir la planète Sulder en son nom.

Le plan de Agone aurait certainement pu fonctionner, s’il n’avait pas dans l’idée de devenir le maître des ténèbres sur Sulder. Chaoticas l’actuel démon chargé de la planète Sulder ne voulut pas céder sa place, même à un dragon des ténèbres.

Une guerre se déclencha entre les deux puissants chefs. Les ténèbres pour la première fois s’affrontèrent entre elle. Chacun privilégia l’un ou l’autre des parties. Cette guerre favorisa les autres espèces de Sulder dans leur survie.

Malgré cette guerre contre Chaoticas, Agone ne voyait qu’un seul groupe en mesure de lui nuire. Les autres dragons! Agone souhaite être le dernier des dragons. Il se lance dans une guerre contre les autres dragons. Il parvient à tuer deux des huit derniers dragons restant. Mais après un combat contre un autre dragon, Chaoticas le force à l’affronter. Fatigué, il est forcé de reconnaitre sa défaite.

Chaoticas ne souhaite pas la mort du dragon noir, il le force à se terrer aux fonds des entrailles de Sulder et de n’y revenir que lorsqu’il lui en donnera l’autorisation. L’ordre ne viendra jamais, quelques temps après, l’empereur des ténèbres revient sur Sulder et il renvoi Chaoticas sur une planète perdue au fin fond de l’univers pour son incompétence à reprendre la planète Sulder.

La troisième force

De retour sur Sulder, l’empereur des ténèbres fit le ménage dans ses propres rangs afin d’écarter les fidèles de Chaoticas et de Agone. Malgré qu’il soit le seul empire sans magie, l’empire des mores devient la cible de l’empereur des ténèbres.

Les autres empires trop heureux de voir les forces des ténèbres se concentrer uniquement sur l’empire des mores se renforcent sans livrer de bataille. Les châteaux imprenables énervent particulièrement l’empereur des ténèbres qui ne sait comment rompre cette puissance incroyable. Impatient, il décide de quitter de nouveau Sulder et laisse plusieurs de ses fidèles démons prendre en charge ce problème.

À peine partie, que l’un des événements majeurs de l’histoire de Sulder se réalisa. En 1062, une poignée de héros fit une découverte qui devait changer la face de l’univers. Les secrets de la troisième force venaient d’être découverts.

La vie forme la première force, la magie est appelé la deuxième force et l’énergie est la troisième. Il s’agit d’une forme encore plus évoluée de la magie, une harmonie entre la nature, le corps, l’esprit, les éléments, et surtout un formidable moyen de destruction !

Le personnage principal de ce petit groupe de héros qui découvrit les secrets de l’énergie se nommait Zarach. C’était un guerrier de l’empire des mores. Mais il n’était pas favorable à ses origines, ses quinze compagnons venaient de tous les horizons. Ils décidèrent que tous aurait accès à leur découverte sans exception. Ils furent les premiers maîtres en énergie de la planète. Pour la première fois, la puissance des dieux avait été découverte.

Les ténèbres connaissaient la troisième force depuis longtemps. Il n’en avait pas fait usage jusqu’à présent car il respectait un très vieux code d’honneur pour les pratiquants de la troisième force.

Le nombre d’adepte de la troisième force ne cessa d’augmenter au fil des années. Cela équilibra toutes les guerres, car désormais chacun pouvait apprendre à maitriser la puissance des dieux.

La fin de l'empire des mores

L’énergie devient un atout majeur pour toutes les espèces. La troisième force se développe partout sur la planète. Les premiers maîtres fondent les premiers tournois d’énergie. Puis ce seront les villes qui commenceront à prendre le relais en organisant des tournois régulièrement.

Les ténèbres ne restèrent pas en reste. Des maîtres de la troisième force vinrent s’installer sur Sulder pour former eux-aussi les legions des ténèbres à la connaissance de la troisième force.

L’empire des mores continua d’être le principal obstacle aux ténèbres. Reniant toujours la magie, l’empire des mores se consacra complètement à l’énergie. Tous les citoyens de l’empire des mores reçurent une formation à l’énergie.

Les ténèbres s’acharnèrent donc principalement sur eux. Toutefois, ce ne sont pas les ténèbres qui firent sombrer l’empire des mores dans l’oubli. Au cours d’une nuit tragique et encore aujourd’hui mystérieuse, quatre-vingt-dix pour cent de la population fut tué par une chose que personne ne put identifier.

Tous leurs châteaux se scellèrent d’eux-mêmes. Empêchant quiconque d’y entrer ou d’y sortir. En une seule nuit, l’un des plus vieux empires de Sulder tomba dans l’oubli. Les derniers survivants formèrent quelques poches de résistances et continuèrent à faire vivre le nom de l’empire des mores. Mais ils avaient tout perdu et ne représentaient plus une menace pour personne.

L'Empire

Avec la chute de l’empire des mores, les ténèbres se remirent à progresser sur Sulder. Et comme bien souvent dans toutes ses périodes sombres, un nouveau héros sortit de l’anonymat ramener Sulder dans une période plus clémente.

Celui que le destin choisit pour accomplir cette tâche fut le chevalier Sylvain. Il fut repéré par le grand maître qui le forma à la troisième force et lui permit d’entrer en guerre contre les ténèbres. Il se lança contre le maître des ténèbres, le principal formateur de l’énergie pour les ténèbres.

Le chevalier Sylvain avait placé la barre très haute. Après de multiples péripéties, des rencontres souvent bénéfiques. Il parvient à s’entourer d’un groupe conséquent de chevaliers comme lui. Alors, il osa s’aventurer jusqu’au temple des ténèbres pour une bataille dantesque qui fut à l’origine de bien des contes et légendes.

Le maître des ténèbres fut vaincu et ce fut une victoire éclatante pour le chevalier qui revendiqua le titre d’empereur quelques jours après. Il créa l’Empire avec un grand E. Il instaura un empire fondait sur une chevalerie puissante et dominatrice. Il installa son domaine à Englub et la ville prospéra jusqu’à atteindre le titre de : La Capitale de Sulder.

La Capitale porta bien son nom dans les années les plus prospères de l’Empire. On n’y dénombra pratiquement soixante-quinze milliards d’individus vivant à l’intérieur de l’enceinte de la cité. Les souterrains de la Capitale y contribuèrent énormément.

L’Empire devint en quelques années, le plus puissant empire de Sulder. Et il n’avait qu’une seule idée en tête : détruire les ténèbres à tout jamais.

L’empereur Sylvain faisait peur à tous et l’Empire marqua ainsi l’histoire de son empreinte formidable. Né en 3873, le chevalier Sylvain à peine âgé de vingt-cinq ans devient l’un des noms majeurs de l’histoire de Sulder.

La guerre des maîtres

Les derniers survivants de l’empire des mores fomentèrent une vendetta contre le grand maître. Ce dernier venait de former le chevalier Sylvain, alors qu’il était censé appartenir à l’empire des mores. Le grand maître n’avait que faire de ses origines, il était contre la présence des ténèbres et il était prêt à aider tout ce qui partageait sa vision.

Comme la majorité des maîtres en énergie appartenait à l’empire des mores, il y eut une scission entre les maîtres appartenant à l’empire des mores et les autres. Le maître des mores dirigea la rébellion.

Le grand maître organisa la défense avec l’aide des quinze autres premiers maîtres à l’origine de la découverte de l’énergie. Une guerre intense eu lieu entre les deux clans de maîtres. L’Empire apporta son soutien au grand maître.

La guerre ne dura que quatre ans (3905-3908), mais les pertes furent considérables parmi les maîtres. Au cours de cette guerre, l’Empire mit un terme à l’existence des derniers survivants de l’empire des mores. Les ténèbres profitèrent de cette guerre entre maître pour reprendre des forces.

Le sorcier de l'azur

Le sorcier de l’azur était déjà connu par Sulder pour avoir été l’un des quatre salio-mage vainqueur du temple des cinq soleils noirs. Toutefois, le sorcier de l’azur n’était pas un grand adepte du bien, même si ses actions passées purent tromper tout le monde sur ses intentions.

Le sorcier de l’azur améliora son art de la magie durant des millénaires. Certain de la puissance de son art, il commença à utiliser sa magie pour envoûter des milliers de troupes. Il comptait prendre le contrôle de la planète. Le sorcier de l’azur était un puissant mage, si bien qu’il ne se contenta pas d’envoûter de simple mortel, son armée se composa de tout ce qui vivait sur Sulder. Des humains, des elfes, des nains, des arklins, mais aussi des démons…

Il fut découvert ultérieurement que le sorcier de l’azur fut à l’origine de la guerre des maîtres. Il avait envouté l’esprit du maître des mores. C’est lui par une machination machiavélique qui le monta contre le grand maître.

Le sorcier de l’azur commença son invasion de la planète Sulder à partir de 3940. La guerre fut planétaire, car toutes les espèces furent concernées. Même les ténèbres furent menacées par ce sorcier assez puissant pour les corrompre !

L’empereur Sylvain reprit les armes malgré son âge avancé. Il fut accompagné de ses cinq fidèles chevaliers, ainsi que par toute son armée de garde et de chevalier. Il partit ainsi combattre le sorcier de l’azur pour le combattre en corps à corps.

Il fallut onze ans pour que l’empereur Sylvain puisse enfin atteindre la forteresse du sorcier. L’empereur ne pu y parvenir avec la seule force de ses chevaliers. La tour grise vint aider l’Empire. Ce fut la première intervention majeur des maquelfs sur Sulder. Magelinseco, le responsable de la tour grise apporta sa puissance magique à l’empereur lors de l’affrontement contre le sorcier de l’azur.

Humilié et anéanti, le sorcier de l’azur parvint à fuir une mort certaine en se téléportant sur une autre planète. Le sorcier de l’azur n’était pas mort, mais il avait fuit la planète Sulder. La tour grise promis à l’Empire de veiller que le sorcier ne revienne jamais plus sur Sulder.

Entre dragon et faux

Agone, le dragon noir, décida de retenter sa chance. Cette fois, il se chargea de tuer le chef du chaos sur Sulder dans un premier temps. Puis, il poursuivit son idée de tuer les derniers dragons. Il y avait une raison à cette idée fixe : une vieille légende contait que si les dragons disparaissaient de la surface de Sulder, ce serait la fin de cet univers.

Agone souhaitait être le dernier dragon afin que personne n’ose le tuer sous peine de tout détruire. Agone parvint à tuer un autre dragon. L’espèce ne comptait plus que six représentants, dont lui-même.

Toutefois, les projets d’Agone s’arrêtèrent brusquement. Les ténèbres venaient d’envoyer une nouvelle créature pour reprendre le contrôle de Sulder. Un simple squelette se faisant appeler Lamort. Agone ne prit pas la créature au sérieux, pourtant les ténèbres venaient d’envoyer une des créatures les plus dévastatrices que connu Sulder.

Lamort étaient connues de bons nombreux de contes. Elle avait une réputation intemporelle dans l’univers. Une créature sans âge, sans pitié, sans sentiment. Une machine à tuer tout en os et avec une faux !

Lamort ne faisait aucune distinction, quiconque ralentissait l’épanouissement des ténèbres ne pouvaient qu’être un ennemi. Agone fut réduit au silence et contraint de retourner se cacher dans les profondeurs de Sulder pour ruminer sa nouvelle défaite.

Lamort entreprit la reconstitution des forces des ténèbres sur Sulder. Comme personne n’était en mesure de s’opposer à elle, les ténèbres progressèrent de nouveau.

L'aigle rouge

Le peuple des aigles refit son apparition sur Sulder. Après le court passage de l’aigle blanc, c’est un aigle rouge qui fut tiré de son sommeil.

L’histoire de son réveil est célèbre. Un chercheur d’or nommé Jiduis tomba sur la capsule de glace qui contenait le corps de l’aigle rouge. Avide d’argent, le chercheur d’or voulut tirer un bon prit de la capsule dans une ville proche. En chemin, il rencontra Lamort qui part erreur entrechoqua sa faux et la capsule de glace. La faux de Lamort éveilla l’aigle qui dormait à l’intérieur.

C’est ainsi que R en sortit. Il fit fuir Lamort inquiète de croiser la route d’un aigle. Il était de la même espèce que l’aigle blanc. Les légendes se souvenaient encore des exploits réalisés en très peu de temps par l’aigle blanc. R, surnommé l’aigle rouge à cette époque, se révéla tout aussi puissant que son prédécesseur.

Il lamina les ténèbres en moins d’un an, mais Lamort se révéla toutefois un adversaire à la mesure de l’aigle. Cela ne l’empêcha pas malgré tout de placer sous sa protection une partie de Sulder et une grande partie de l’univers. Avant que Lamort ne se décide à affronter l’aigle rouge dans un face à face.

Lamort parvint à tuer R, mais cette victoire lui coûta très cher. Conscient de ne pas être en mesure de battre son adversaire, l’aigle rouge usa d’une technique spéciale qui eut pour effet de séparer en dix son adversaire. Chacun des morceaux ainsi séparés fut projeté dans le temps ! Un seul dixième de Lamort resta sur place.

Elle acheva l’aigle rouge mortellement affaibli par son attaque. Mais elle ne valait plus rien elle-même. Amoindrie et épuisée par son combat, elle fut une proie facile pour Chaoticas. Ce dernier fut assez opportuniste pour retrouver une place importante dans le système des ténèbres. Il fit plier à ses exigences Lamort et la contraignant à travailler pour lui.

Les aigles jumeaux

Malheureusement pour Lamort, ce n’est pas l’aigle rouge qui marqua l’esprit des habitants de Sulder pour toujours. Son nom resta malgré tout dans l’histoire, mais bien moins que ses fils !

R s’était marié à Rougina. Elle donna naissance à deux jumeaux quelques jours après la mort de l’aigle rouge. Les jumeaux répondaient aux noms de Rouge et de Rougue. Le premier fut envoyé sur une planète nommé Rerte et le second sur Sulder.

Conter l’histoire de Rouge dans une histoire courte n’aurait aucun sens. On retiendra pour le moment qu’ils furent les deux plus grands héros de tous les temps. Rouge fut le plus grand semeur de trouble, détruisant tout sur son passage ! Il détruira tous les démons de Sulder et même ses dieux Orces et il ira même jusqu’à défier la source des ténèbres : l’élu du mal. Nous y reviendrons sur ce passage.

La seule motivation de Rouge est de retrouver sa vraie mère. On l’a dit morte, mais personne n’a put prouver cette mort. Rouge garde l’espoir de la revoir.

Le deuxième frère

Si Rouge fut envoyé sur une lointaine planète, Rougue eut la chance d’évoluer sur Sulder. Il fut adopté par une mère qui ne l’aimait pas trop et fut assez malheureux dans les premières années de sa vie. Cette mère avait adopté dix enfants et Rougue était le dernier de la bande.

Rougue aurait put avoir une existence normale et rentrer dans l’anonymat le plus total, si sa mère adoptive ne lui avait refusé l’apprentissage de l’énergie. Ce dernier affront de sa mère adoptive fut la goutte d’eau de trop. Il la tua !

Rejeté par ses frères et sœurs adoptives, il fut enfermé dans un profond cachot. Après une fuite et un exode lointain, Rougue se retrouva part le biais du hasard chez le grand maître qui décela tout de suite son énorme potentiel, sans pour autant soupçonner un instant qu’il pouvait avoir à faire à un aigle.

A cette époque, l’influence de l’Empire était sur la voie du déclin. L’empereur Sylvain se faisait vieux et l’Empire avait de la difficulté à contenir les multiples assauts des ténèbres. Rougue, avec les conseils du grand maître, s’engagea dans la lutte contre les ténèbres comme chevalier indépendant affilié à l’Empire.

Il se révéla très vite comme un chevalier d’exception. Son nom commencera à être connu dans plusieurs grandes cités. Il brillera dès son premier championnat du monde d’énergie comme excellent combattant qui pourrait bien enlever le titre avec quelques années d’expérience en plus. C’est ainsi qu’il se fera remarquer par l’empereur Sylvain en personne.

L’empereur l’invitera pour une rencontre en tête à tête. Rougue sera marqué à vie par cette rencontre qui le guidera dans ses choix toute sa vie. Encore plus marqué lorsqu’il apprendra que l’empereur décéda quelques jours après son entrevu de mort naturelle.

Rougue se promit de continuer la mission de l’empereur Sylvain et de mettre toute son existence dans la lutte contre les ténèbres. Son adolescence tumultueuse était désormais loin, grâce à la formation du grand maître et à l’idéologie partagé avec l’empereur Sylvain. Son existence était désormais tournée vers les vertus de la chevalerie.

Le salio-mage corrompu

Le dragon noir toujours décidé à détruire les autres dragons fait une nouvelle tentative pour réaliser son objectif. Une nouvelle fois, il ressort des profondeurs de Sulder et sans attendre, va immédiatement affronter un autre dragon.

Agone bien plus puissant, terrasse son adversaire. Mais le dragon noir n’eut aucune idée des conséquences de son geste. Le dragon qu’il venait de tuer était le dragon de cristal. Un dragon qui avait lié une profonde amitié avec le salio-mage Tatin. Un lien d’amitié si puissant, que la mort du dragon endommagea de manière irréversible le cerveau de Tatin.

Le plus grand sorcier de tous les temps, celui avait participé à la chute du temple des cinq soleils noirs, perdit son âme. Sa personnalité se déforma, il devint qu’un être rempli de rancune. Aucune loi, aucune règle ne régissait plus ses faits et gestes. Il perdit le sens du bien et du mal. Il glissa en quelques secondes du bon salio-mage que tout le monde connaissait à un sorcier cruel et démoniaque.

Sa première action fut de créer l’orbe d’Agone ! Tatin par un puissant sortilège enferma les pouvoirs magiques du dragon noir ainsi que sa taille faramineuse dans cet orbe de cristal. En quelques instants, Agone ne fut plus qu’un dragon réduit sans aucun pouvoir magique.

Sa nouvelle taille était dix fois plus petite qu’à l’origine.

Agone se sauva une fois encore. Pourtant cette fois, il avait agi pour la cause des ténèbres car il avait créé un sorcier fou qui causerait de nombreux troubles sur la planète.

Retrouvailles

Rougue continua de progresser en devenant plus fort d’année en année. Il repoussa les forces des ténèbres jusqu’à leur dernier retranchement.

Rouge ayant fait de même avec toutes les forces des ténèbres présentes dans l’univers. L’univers de Sulder s’apprêtait à vivre de beau jour.

Les ténèbres regorgeaient de démon toujours plus puissant, malgré cela Rougue et Rouge les détruisirent les uns après les autres. Ce qui devait arriver arriva malgré toutes les tentatives des ténèbres pour que cela ne se produise pas !

Rouge finit par débarquer sur Sulder et il retrouva son frère jumeau.

Les deux frères aigles réunis les ténèbres mordirent très sévèrement la poussière. Ce fut le début du grand nettoyage ! Chaoticas fut tué par Rouge. Lamort était inefficace contre les deux frères. L’empereur du chaos fut terrassé à son tour par la puissance combiné des deux frères aigles.

Les forces des ténèbres commencèrent véritablement à décliner. L’espoir d’être débarrasser à tout jamais de ce mal commença à naître dans tous les cœurs.

Les deux frères aigles étaient respectés et crains de tous.

Tatin

Si les ténèbres commençaient à devenir anecdotiques, une autre menace émana de la planète Sulder. Tatin devenu complètement fou commença à détruire la planète avec sa magie. Tatin était pourtant dans l’esprit des gens encore un bon sorcier car il était un salio-mage.

Rouge et Rougue tentèrent de le raisonner à plusieurs reprises ne voulant pas tuer une légende de la planète. Toutefois, Tatin usa de sa magie pour enrôler des dinos à sa cause. Les frères aigles ne purent admettre cela et ils furent obligés d’envisager que seul la mort du sorcier pouvait être une bonne solution.

Après avoir éliminé chacun des dinos recrutés par le terrible sorcier. Rouge et Rougue durent le combattre et le tuer. Le combat fut rude, mais ils en sortirent vainqueur.

L'élu du mal

Pendant ce temps, il y eut de l’agitation dans le monde des ténèbres. La déroute qui s’opérait sur Sulder parvint jusqu’à Demondai : l’élu du mal.

Il était le représentant suprême des forces des ténèbres, en quelque sorte le dieu du mal. Demondai méfiant fit surveiller les deux frères dans un premier temps pour savoir de quoi il en retournait exactement.

Demondai ne mit pas longtemps à comprendre le danger qui planait sur lui. Si Rougue n’était pas en mesure de le vaincre, ce n’était pas la même chose pour son frère Rouge. Ce dernier était beaucoup plus fort et plus le temps passait, plus il progressait. Demondai malgré ses fonctions de chef ultime des forces des ténèbres, dirigeant l’empire des ténèbres sur des milliards d’univers, décida de venir en personne régler le problème.

Juste à ce moment là, Lamort revint plus forte que jamais ! Elle était parvenue à réunir les dix morceaux que R avait dispersés lors de leur affrontement. Lamort était encore plus forte qu’à l’origine, chacune de ses parties avait progressé individuellement au cours de leur séparation. Elle était pratiquement aussi puissante que l’élu du mal lui-même.

Ce dernier se réjouissait d’avoir un allié aussi puissant à ces côtés pour combattre les deux frères aigles. Il fut abasourdi lorsqu’il se rendit compte que Lamort décida de se ranger derrière Rouge !

Cette fois s’en était trop ! Demondai affronta Rouge dans un combat d’anthologie et à l’instant crucial du dénouement de cette bataille, un sorcier noir, Zarox, sauva la vie de Demondai. Rouge fut déclaré mort.

Demondai entreprit ensuite la destruction de l’univers de Sulder. Il rasa tout l’univers en dehors de la planète Sulder qui se retrouvait désormais seul dans un espace complètement noir et à la merci des forces des ténèbres. Aucun grand héros à sa disposition, Demondai avait éliminé tous les compagnons des deux frères aigles.

Les ténèbres revenaient de très loin. Ils n’avaient jamais été aussi proches de l’extinction, mais elles étaient encore là. Rouge et Rougue avaient disparus, étrangement Demondai ne voulut jamais s’attribuer la gloire de leur mort. L’élu du mal souhaitait surtout ne plus jamais entendre parler de cette maudite planète Sulder.

L'équilibre

Le mage des lumières recréa trois soleils pour éclairer la planète Sulder. Cependant cela n’empêcha pas les ténèbres de reprendre le dessus. Demondai avait désigné le sorcier Zarox pour diriger les ténèbres sur Sulder, privilège accordé à son sauveur…

Les ténèbres reprirent progressivement du terrain sur les autres empires décadents. Malgré tout, l’Empire était toujours là avec ses chevaliers encore capables de faire front. Et puis, tous les aigles n’étaient pas morts ! Rouge avait eu officiellement une fille : Rauge. Rougue avait un fils : Rogue.

Les deux aigles étaient les nouveaux espoirs des Sulduriens. Zarox savait la tâche qui l'attendait et il ne chercha pas à dominer Sulder comme ses prédécesseurs, il se contenta d’observer et de lancer quelques assauts de temps à autre pour s’occuper. Pas d’attaques massives pour une conquête de la planète.

Il avait connaissance de la présence de Rauge et Rogue, il savait ce qu’ils allaient être capables de faire. Mais leur vengeance ne lui était pas destinée, ils voulaient détruire l’élu du mal pas le simple responsable des ténèbres sur Sulder.

L'aigle jaune

C’est alors que l’aigle jaune fit son apparition. Une sortie discrète qui ne laissa pas une grande trace dans la mémoire des gens. L’aigle blanc ou les aigles rouges furent bien plus remarqués.

Les actions de l’aigle jaune furent très lourdes de conséquences. Vaniaigle était lui aussi enfermé dans cube de glace pour le protéger de l’explosion de la première Sulder et il en sortit sans que personne ne s’en rende compte.

Il se fit passer pour un ancien maître en énergie et s’installa paisiblement sans que personne ne soupçonne un seul instant qu’il puisse être un aigle. Au cours de l’année 4200, il croisa la route d’Atol l’aventurier. Atol cherchait un maître pour l’entraîner, Vaniaigle décela un énorme potentiel dans cet aventurier et il l’entraîna du mieux possible. Atol devint un héros de grande envergure. Vaniaigle l’aida alors dans un projet farfelu qui devait permettre la destruction de l’élu du mal !

Atol avait imaginé réunir un groupe de héros de tous les horizons destinés à chercher les héritiers de l’aigle blanc. C’est à ce moment là, que la légende de l’aigle blanc commença à refaire parler d’elle.

Presque personne ne se souvenait encore de cette légende, le passage des aigles rouges avait laissés beaucoup plus de souvenir. On se souvenait des actions de l’aigle blanc, mais pas de sa prophétie, ni de son héritage.

Atol fut le précurseur au retour de la légende. Il constitua un groupe de futur héros qu’il recruta partout sur la planète. Il était tous très jeune, certains furent enlever à leurs parents. La cause d’Atol passait avant toute autre préoccupation. Il reprogramma un vieux modèle de cyborg afin que celui-ci soit en mesure de détecter les âmes des héritiers de l’aigle blanc.

Demondai reçut des échos de la machination d’Atol, croyant avoir à faire à un nouvel aigle. L’élu du mal revint sur Sulder pour détruire Atol personnellement. Atol accepta sa fin avec honneur. Il avait accompli son travail, la suite serait pour la prochaine génération. Il avait tout mis en place…

Vaniaigle remit au grand maître tous les enfants qu’Atol avait réunis. Il informa le grand maître de l’existence des héritiers de l’aigle blanc. Il confia au grand maître une épée de la roche qui devait l’aider à identifier de manière certaine les héritiers.

Atol fut tué par l’élu du mal. Vaniaigle se retira. Mais il était prêt à répondre à l’appel des héritiers. Il agirait pour que tout le travail d’Atol ne reste pas vain.

La légende de l'aigle blanc

Le grand maître se renseigna sur la légende de l’aigle blanc prévenu de celle-ci par Vaniaigle. Le grand maître malgré la réticence de l’Empire et des autres maîtres en énergie s’investit à fond pour retrouver l’un de ces héritiers pour relancer la lutte contre les ténèbres et le retour de l’énergie.

Pendant ce temps, Zarox rencontra des difficultés, car l’un de ses élèves, un nécromant répondant au nom de Lichn voulait prendre sa place. Lichn trouvait Zarox trop mou. Cette petite guerre entre les derniers membres des ténèbres permis au grand maître de lancer ses recherches tranquillement.

Il resta longtemps bredouille. Ne trouvant satisfaction que dans les progrès des élèves que lui avait confiés Vaniaigle. Le destin fera en sorte que c’est grâce à Lichn si le grand maître pu mettre la main sur son premier héritier : le jeune Balco.

La légende de l’aigle blanc était donc vraie ! Le grand maître après avoir formé le chevalier sylvain, puis Rougue, se retrouvait une fois encore au milieu de l’avenir de la planète. Il était une fois de plus le déclencheur d’une nouvelle vague de héros.

Zarox fut tué par Lichn quelques semaines après que l’héritier de la nuit ne fut identifié. Par la même occasion, Lichn découvrit qu’il était le mauvais héritier de la nuit.

Malheureusement pour lui, Demondai n’apprécia pas que l’on détruise celui qui l’avait sauvé des mains de Rouge. Il vint spécialement sur Sulder pour capturer Lichn. Les ténèbres eurent du mal à se remettre de la perte de Zarox et Lichn. Ce fut la période idéale pour entamer la recherche de tous les héritiers.

La légende de l’aigle blanc se propagea sur Sulder et petit à petit tous les héritiers furent découverts. Ils fondèrent un empire où la majeure partie des espèces y avait leurs places. Fédérant ainsi tous les anciens empires de Sulder pour faire front commun contre leur ennemi : les ténèbres !

L'empire des héritiers

Les héritiers furent confrontés à de multiples problèmes. Ils durent faire face à deux événements principaux. Le premier fut l’invasion des saminiens, une nouvelle espèce qui s’était développé dans l’espace.

Des planètes étaient en train de se reconstruire d’elle-même dans l’univers, les saminiens, espèce barbare et sanguinaire, n’avaient qu’une intention : conquérir Sulder. Dans le but de développer encore un peu plus leur espèce. L’invasion des saminiens favorisa grandement le développement de l’empire des héritiers. Devant ce nouveau danger pour la planète, les espèces les plus nombreuses de la planète s’allièrent sous la bannière de l’empire des héritiers afin de combattre cette menace.

C’est ainsi que les elfes, les nains et les arklins conclurent une alliance improbable. Les saminiens finirent par être éradiqué en masse. Les derniers survivants acceptèrent de vivre en paix sur Sulder.

La deuxième difficulté fut le retour du temple des cinq soleils noirs. Les cinq sorciers revinrent à la vie et recommencèrent leur action néfaste !

L’empire des héritiers du réunir ses meilleurs éléments pour se défaire de ces adversaires coriaces. Ils purent compter sur l’aide surprise de Tatin revenu à la vie grâce au dragon de cristal ! Le retour du salio-mage avec un bon état d’esprit fut précieux. Tatin avait déjà combattu le temple et il apporta son expérience dans le conflit.

Agone le dragon noir vint également apporter son soutien contre le temple des cinq soleils. Son geste n’était pas gratuit. Il espérait que Tatin lui redonne l’orbe afin de restituer tous ses pouvoirs. Tatin refusa de lui remettre à la plus grande frustration du dragon noir.

Extinction des ténèbres

Agone ne comptait pas en rester là. Il informa personnellement l’élu du mal de la situation sur Sulder. Demondai n’entendait pas laisser une nouvelle génération de héros reprendre le contrôle de cette planète. Il décida d’en finir une fois pour toute. Sulder lui avait causé trop de problème, il ne voulait plus en entendre parler.

Les héritiers s’unirent dans un dernier combat pour combattre l’élu du mal. Un combat dans la pure tradition chaotique : cent contre cent ! Cent héros contre cent démons et un seul camp pouvant en ressortir victorieux.

C’est un piège qui se referma sur l’élu du mal. Pas moins de dix aigles furent présents lors de ce combat. L’élu du mal et ses démons furent décimés par la puissance de tous les aigles réunis. Rouge était de retour pour le plus grand bonheur de tous, ainsi que Rougue, mais également leur grand frère Ruber ! (c’est la version courte, on reviendra sur plus de détails dans une version longue)

L’élu du mal vaincu ! Les ténèbres étaient décapités à leur sommet, plus rien ne pourrait les relancer. Tous les univers pouvaient souffler un grand coup.

La puissance de Sumerlane

C’est en cette période d’accalmie que vous débutez votre vie de héros sur la planète Sulder.

Les vingt-trois bons héritiers de la légende de l’aigle blanc ont été réunis. Les ténèbres ont été balayées. Il reste encore des représentants des ténèbres dispersés et désorganisés, mais ils représentent encore une faible menace, dont les héritiers ont promis d’éradiquer totalement. Le dragon noir est toujours présent sur Sulder et il souhaite toujours recouvrer la totalité de ses pouvoirs et de sa taille.

Les héritiers ont également un autre objectif : Permettre le retour de l’aigle blanc ! Mais la division gronde aux seins des héritiers. Sept boules de Sumerlane sont nécessaires d’après la prophétie de l’aigle blanc pour le ramener sur Sulder.

Or les derniers dragons de Sulder, sauf Agone, ont demandés que les boules de Sumerlane leur soit remis. Grâce à elles, ils auraient la possibilité de donner naissance à une nouvelle génération de dragons !

Les avis sont partagés entre collectés les boules de Sumerlane pour les dragons ou pour l’aigle blanc. Rouge ne pense qu’à libérer l’un des siens. Mais Rinawio ne veut rien savoir de l’aigle préférant par sa nature la cause des dragons.

Balco a tranché : Chaque héritier collecterait les boules de Sumerlane pour la cause qui lui semble la plus juste. Mais aucun d’entre eux ne pourrait participer physiquement à cette chasse. Seul des héros agissants en leur nom seraient habilités à découvrir les boules de Sumerlane !

L’un de ses héros sera vous ! Vous devrez choisir votre héritier protecteur et partir en quête pour faire avancer sa cause.

Retour

Retour Initiation

Retour ML

Outils personnels